Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Maïa A-I

Mon texte "Eléctrocardiogramme"*

Électrocardiogramme

    Des bruits de voiture, des cris, ça fait peur.
    Du vent, de la pluie, du bruit, ça fait peur.
    Des gens bizarres, des odeurs bizarres.
    Des mains, des lumières qui clignotent.
    De l’argent qui disparaît.
    Des blouses blanches bizarres, ça fait peur.
    Des vêtements qui grattent et qui font peur.
    Des traits, qui montent, descendent, c’est bizarre.
    Des pleurs qui augmentent et disparaissent.
    Et moi, je sens des larmes sur mes joues.
    Et moi, je sens des caresses sur mes joues.
    Et moi, je vois des visages mouillés.
    Et moi, je vois des choses,
    J’ai l’impression de les connaître.
    Et ça c’est rassurant.
    J’ai l’impression d’avoir fait une bêtise.
    J’ai l’impression d’avoir gâché quelque chose.
    J’ai l’impression que tout est en train de disparaître,
    Devant moi.
    Que toutes mes peurs, mes joies, mes larmes et mes sentiments
    Sont en train de disparaître,
    Devant moi.
    Puis je vois, des traits plus réguliers,
    Ils sont rouges ces traits.
    Puis j’entends moins de cris.
    Puis je sens des odeurs plus agréables.
    Puis je vois tout,
    Les lumières, les gens, les traits, les blouses blanches, les vêtements, les larmes, les visages mouillés.
    Mais tout ça je le vois mieux.
    Mieux que quiconque ne peut le voir.
    Je vois quelque chose de profond et sincère.
    Je vois quelque chose de beau et de fort.
    Quelque chose d’incroyable,
    Quelque chose qui va durer,
    C’est l’amour.
    L’amour de ces personnes qui se sont inquiétés,
    L’amour de ces personnes qui comptent pour moi,
    L’amour profond qui vient de chez moi,
    L’amour qui ne sortira jamais de moi.
    L’amour de vivre, de voir, de sentir, d’entendre,
    Et d’aimer.

Maïa Andriamandimby,

Électrocardiogramme.
12/03/2020.

 

Mon texte "Eléctrocardiogramme"*

Bonjour Maïa, 

Je me vois dans l'incapacité de faire des commentaires, ton texte est très beau et plein de sens. 

J'aurais aimé savoir comment tu as eu l'idée d'écrire ce poème et pourquoi. 

Bravo !

Emilie, première année de Master journalisme à l'EPJT

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article