Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Flore M. 11ans Bourgueil

credit photo Mme Lemonnier

credit photo Mme Lemonnier

Ce jour du 20 Octobre 2017 restera gravé dans la mémoire des élèves de sixième du collège Le Jouteux à Bourgueil. En effet, Marie Amélie Le Fur championne olympique et mondiale d’athlétisme handisport est venue passer une matinée avec eux. Cette rencontre fait suite à de précédents échanges entretenus lors du Congrès des pompiers (article petits reporters), mais aussi grâce à l’implication de Monsieur Desprès et de Madame Lemonnier. Le but de cette visite étant de sensibiliser les collégiens aux handicaps et  à la pratique de l’handisport.

 

La matinée a commencé par un jeu questions/réponses entre les élèves et la championne. Ils ont pu demander à Marie Amélie Le Fur des informations sur la pratique de son sport, sur l’évolution des prothèses mais aussi des choses plus personnelles concernant sa vie avant et après son accident.  L’échange a été très ouvert et la championne s’est prêtée bien volontiers à ce jeu faisant passer des messages importants aux élèves. Ce temps d’échange a permis de faire prendre conscience des dangers de la route mais aussi de la force de caractère qu’il faut avoir pour arriver à un tel niveau sportif.

Par la suite, les élèves se sont rendus dans la cour du collège pour faire une séance de sport avec Marie Amélie Le Fur. Le cours n’avait rien de traditionnel car l’optique était de faire comprendre aux jeunes sportifs la difficulté de réaliser le même effort que celui qu’ils connaissent mais avec un handicap. Par exemple, ils ont du courir en gardant une jambe tendue comme s’ils portaient une prothèse ou en ayant les bras dans le dos pour représenter un handicap des membres supérieurs. A la fin de cette séance les élèves étaient contents car cela leur a appris à comprendre les difficultés que peuvent ressentir les personnes touchées par un handicap mais aussi à avoir moins peur de l’inconnu. Ils ont aussi vu que l’handisport fait partie du sport de haut niveau au même titre que le sport dit « valide ». Il faut de la volonté, du courage, de la force de caractère et donner beaucoup de temps aux entrainements pour réussir.

Une matinée qui fut donc très instructive pour les élèves de sixième qui ont pu échanger autour du handicap. Marie Amélie Le Fur a été une porte parole très impliquée et qui a réussi à captiver les collégiens tout en faisant un message pédagogique.

Flore M. 11ans Bourgueil

Une championne retourne au collège

Bonsoir Flore,

Avant toute chose : bravo ! C’est un article très agréable à lire et enrichissant que tu as produit. Le sujet est bien choisi et bien traité. Si tu veux l’améliorer en certains points, je te propose quelques conseils. Première petite correction si tu le souhaites : autant que possible, essaie d’éviter les abréviations : préfère ‘Monsieur’ à ‘M.’ et ‘Madame’ à ‘Mme’.

“Cela fait suite à un échange entamé via les « jeunes reporters », l’implication de M. Després et de Mme Lemonnier” je pense que tu peux remplacer le mot “Cela” par “Cette rencontre” par exemple. Par rapport au sens de la phrase, je ne suis pas sûre d’avoir compris : voulais-tu dire que la rencontre a été organisée grâce au travail de M. Després et Mme Lemonnier ? Dans ce cas je te propose une autre tournure : Cette rencontre fait suite à un échange entamé via les “jeunes reporters” grâce à l’implication de Monsieur Després et Madame Lemonnier”. C’est un détail, mais je pense que ta phrase est plus claire de cette façon.

Autre petite suggestion pour la deuxième phrase de ton troisième paragraphe : “Par contre, pas un cours traditionnel car l’optique [...]”. Je te propose de changer ce début de phrase en : Le cours n’avait rien de traditionnel, car l’optique… ; encore une fois c’est une petite modification mais je pense que ta phrase “sonne” mieux ainsi. Bonne chute pour ton article, juste une petite coquille à corriger : il n’y a pas de ‘t’ à la fin de “et qui a réussi à captiver [...].           

Au plaisir de te relire,

Eléa, étudiante EPJT en première année

1er ARTICLE D'ORIGINE AVANT COMMENTAIRE PAR LES ETUDIANTS EPJT

 

Ce jour du 20 Octobre 2017 restera gravé dans la mémoire des élèves de sixième du collège Le Jouteux à Bourgueil. En effet, Marie Amélie Le Fur championne olympique et mondiale d’athlétisme handisport est venue passer une matinée avec eux. Cela fait suite à un échange entamé via les « jeunes reporters », l’implication de M. Després et de Mme Lemonnier. Le but de cette visite étant de sensibiliser les collégiens aux handicaps et  à la pratique de l’handisport.

 

La matinée a commencé par un jeu questions/réponses entre les élèves et la championne. Ils ont pu demander à Marie Amélie Le Fur des informations sur la pratique de son sport, sur l’évolution des prothèses mais aussi des choses plus personnelles concernant sa vie avant et après son accident.  L’échange a été très ouvert et la championne s’est prêtée bien volontiers à ce jeu faisant passer des messages importants aux élèves. Ce temps d’échange a permis de faire prendre conscience des dangers de la route mais aussi de la force de caractère qu’il faut avoir pour arriver à un tel niveau sportif.

 

Par la suite, les élèves se sont rendus dans la cour du collège pour faire une séance de sport avec Marie Amélie Le Fur. Par contre, pas un cours traditionnel car l’optique était de faire comprendre aux jeunes sportifs la difficulté de réaliser le même effort que celui qu’ils connaissent mais avec un handicap. Par exemple, ils ont du courir en gardant une jambe tendue comme s’ils portaient une prothèse ou en ayant les bras dans le dos pour représenter un handicap des membres supérieurs. A la fin de cette séance les élèves étaient contents car cela leur a appris à comprendre les difficultés que peuvent ressentir les personnes touchées par un handicap mais aussi à avoir moins peur de l’inconnu. Ils ont aussi vu que l’handisport fait partie du sport de haut niveau au même titre que le sport dit « valide ». Il faut de la volonté, du courage, de la force de caractère et donner beaucoup de temps aux entrainements pour réussir.

 

Une matinée qui fut donc très instructive pour les élèves de sixième qui ont pu échanger autour du handicap. Marie Amélie La Fur a été une porte parole très impliquée et qui a réussit à captiver les collégiens tout en faisant un message pédagogique.

 

Flore M. 11ans Bourgueil

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article