Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Analucia L.D.

Olivia N'Ganga, une journaliste de France 3 et productrice de films et de courts métrages, a présenté trois de ceux là au public de Angers au cinéma Pathé le dimanche 24 Novembre 2019. Des thèmes basés sur la danse et sur le lâcher prise qu'il y a à danser.

 

Juste avant que la représentation commence, un extrait d'une danse du court métrage KINDNESS nous a été offert !

Juste avant que la représentation commence, un extrait d'une danse du court métrage KINDNESS nous a été offert !

Le premier court métrage est une explication du lâcher prise avec la danse, précisément le contemporain, (l'une des danses où il faut avoir à la fois l'esprit comédien et l'esprit de danse)

Une fois que le court métrage DESTINY terminé, Olivia fit descendre les acteurs présents dans celui-ci, ils ont parlé de l'organisation du tournage, l'émotion qu'il y avait dans ce court métrage et ont répondu aux questions du public sur celui ci.

Une fois que le court métrage DESTINY terminé, Olivia fit descendre les acteurs présents dans celui-ci, ils ont parlé de l'organisation du tournage, l'émotion qu'il y avait dans ce court métrage et ont répondu aux questions du public sur celui ci.

Les acteurs de Destiny se sont réinstallés dans la salle et les danseurs du court métrage KINDNESS ont pris place sur scène pour danser une seconde et dernière fois, cette fois-ci avec un duo à l'écran qui n'était pas présent ce jour là.

Les acteurs de Destiny se sont réinstallés dans la salle et les danseurs du court métrage KINDNESS ont pris place sur scène pour danser une seconde et dernière fois, cette fois-ci avec un duo à l'écran qui n'était pas présent ce jour là.

Après avoir regardé KINDNESS, une partie du petit groupe qui s'occupait de l'organisation de ce petit film s'est rendue sur scène et a expliqué leur ressenti sur ce court film, les avantages de l'après "film" qu'il a  : par exemple quelques danseuses ont dit qu'elles avaient plus confiance en elles et plus de facilité à s'exprimer devant une caméra.

Après avoir regardé KINDNESS, une partie du petit groupe qui s'occupait de l'organisation de ce petit film s'est rendue sur scène et a expliqué leur ressenti sur ce court film, les avantages de l'après "film" qu'il a : par exemple quelques danseuses ont dit qu'elles avaient plus confiance en elles et plus de facilité à s'exprimer devant une caméra.

Les acteurs et danseurs de ces 3 courts métrages ont reprit place sur scène et ont donné tous leurs remerciements  et félicitations à Olivia N'Ganga et Mikaël Dinic

Les acteurs et danseurs de ces 3 courts métrages ont reprit place sur scène et ont donné tous leurs remerciements et félicitations à Olivia N'Ganga et Mikaël Dinic

Les remerciements et félicitations terminés, Olivia N'Ganga s'est faite interviewée par Soléanne, jeune reporter 8/13 ans, un moment émotionnel pour Olivia N'Ganga

Les remerciements et félicitations terminés, Olivia N'Ganga s'est faite interviewée par Soléanne, jeune reporter 8/13 ans, un moment émotionnel pour Olivia N'Ganga

Représentation de trois courts métrages d'Olivia N'Ganga*

Bonjour Analucia,

Merci pour ce reportage photo.  Les informations essentielles sont là. Les 5 W sont bien présents au début de ton article et tes photos illustrent bien les moments importants de la représentation.

Voici quelques petits conseils pour l'améliorer.

Au début de ton article, tu aurais pu un peu plus développer sur Olivia N'Ganga, en citant par exemple d'autres de ses films ou courts-métrages et en expliquant, si tu le sais, pourquoi elle a décidé de faire des courts-métrages sur la danse.

Lorsque tu parles des différents courts-métrages projetés mais aussi des extraits dansés sur la scène, tu aurais pu décrire un peu plus les danses, utiliser des adjectifs pour les définir.

Enfin, il aurait été bien que le mot "danse" apparaisse dans ton titre, puisqu'il s'agit du thème des courts-métrages. Par exemple : la danse au centre de trois courts-métrages d'Olivia N'Ganga.

Bon courage pour ces quelques modifications.

A bientôt !

Pauline, en première année à l'EPJT

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article