Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Alice J-F Durtal, France

Le végétarisme

Qu'est-ce que le végétarisme ? 

            Le végétarisme, c'est un mode de nutrition qui consiste à ne plus manger d'animaux (que ce soit des animaux marins ou terrestres). Les végétariens sont motivés par plusieurs facteurs. Certaines personnes refusent de manger de la chair animale pour des raisons de morale et trouvent l'exploitation animale inacceptable. D'autres, le font pour un motif écologique, pour économiser de l'eau et de l'énergie. Enfin, une dernière catégorie de personnes trouve les conditions d’abatage tellement horribles qu'elles arrêtent de manger de la viande.

            Pour bien se rendre compte des faits, voici quelques chiffres :
60 000 000 000 d'animaux terrestres, soit huit fois le nombre d'humains sur Terre en 2018, sont tués par an.
1 000 000 000 000 d'animaux marins, soit cent trente-trois fois la population mondiale actuelle, sont tués par an.
            Ces chiffres viennent du site planetoscope qui fait des statistiques et des constats sur la consommation de la viande, mais, plus généralement sur la vie de la planète.

Mais que se passerait-il si tout le monde devenait végétarien ?

Si tout le monde devenait végétarien et que nous replantions des arbres à la place des abattoirs et des cultures étant destinées aux animaux, nous obtiendrons une forêt équivalente à la taille de la Russie (soit 17,1 millions de km2). La planète regagnerait un poumon, car toutes les forêts regroupées actuellement font 40 millions de km2 !

            Une autre conséquence serait qu'on relâcherait alors les animaux destinés à être mangés, mais puisqu'ils auraient passé leur vie dans des cages ou des enclos, ils seraient incapables de survivre (du moins une grande partie) et l'on perdrait beaucoup d'animaux. Mais après plusieurs mois ou plusieurs années, pour d'autres animaux, ils s'y habitueraient et la chaîne alimentaire se rééquilibrerait plus ou moins.

            Une question se poserait donc (et d'ailleurs, beaucoup d'écrivains y ont déjà pensé): si l'on relâchait tous les animaux, quelle place prendraient-ils dans notre société ? Certains pensent qu’il faudrait les traiter comme des enfants ou des personnes en situation de handicap. Ils auraient donc le droit à des soins médicaux ou au droit de circuler entre autres.

            Bien entendu, pour cette partie nous ne pouvons pas être absolument sûrs puisque tout cela n'est qu'imagination. C'est dans le livre Zoopolis, coécrit par S. Donaldson, que l'on imagine la place des animaux une fois le monde convertit au végétarisme. Aujourd'hui, la population mondiale est majoritairement omnivore et le taux de végétariens change beaucoup en fonction des pays. Dans les pays riches, l'Angleterre par exemple, il y a entre 7 et 11% de végétariens, alors que dans les pays en développement, l'Inde par exemple, près de 40% de la population est végétarienne.
 

Le végétarisme

Comment devenir végétarien ?`

            Pour devenir végétarien, c'est très simple. Il suffit de le vouloir très fort. Ensuite, il faut repérer des magasins où l'on vend des compléments alimentaires. Car oui, il faut compenser l'absence de viande (et donc de protéines) avec des légumineuses et des préparation à base de tofu, de soja. Les fruits secs (noix, amandes,...) sont aussi très bons pour la santé dans ce contexte là. Cependant, les experts conseillent de ne pas arrêter d'un seul coup la viande car cela ferait un trop gros choc au corps. Il faut le faire progressivement et ne pas hésiter à parler à son médecin en cas de fatigue, malaises ou autres symptômes.

Sources : Zoopolis, Le Monde, la BBC, Poisson Fécond et la FAO.
Article proposé par Alice J-F Durtal

Le végétarisme

Bonjour Alice, 

Ton article est intéressant et contient beaucoup d’informations. C’est très bien pour un premier article. Il reste quelques petites choses à revoir :

D’abord, évite d’utiliser la première personne du singulier. Il faut que tu te détaches de ton article, (même si ici tu es concernée). Il y a très peu de journalistes qui écrivent à la première personne du singulier. Par exemple au lieu de dire « Pour bien se rendre compte des faits, je vais vous donner quelques chiffres » tu peux dire « Pour bien se rendre compte des faits, voici quelques chiffres ». Si tu veux vraiment parler de ce que tu fais, tu peux écrire un autre article sur « J’ai testé pour vous : être végétarien » dans lequel tu racontes ton mode de vie, les difficultés que tu rencontres, etc. (Je te laisse un exemple sur le même sujet : http://www.madmoizelle.com/defi-veggie-temoignage-475355) 

Tu as cité tes sources à la fin, c’est bien mais ce n’est pas suffisant. Il faut aussi le faire dans le texte. Par exemple j’aimerais savoir où tu as trouvé les chiffres ? Essaye de mentionner tes sources un maximum. 

Sur la forme de ton article, tu n’es pas obligée de mettre des tirets, remplace-les par des paragraphes. 

Attention aussi lorsque tu dis « j'ai à coté de chez moi un magasin Biocoop » car tu fais de la publicité pour le magasin et ce n’est pas le métier des journalistes !  Dis plutôt un « magasin bio ». 

Bon courage ! 

Lorenza, 2e année EPJT

ARTICLE D'ORIGINE SOUMIS AU COMMENTAIRE EPJT

Le végétarisme, qu'est-ce que c'est ? 

       Le végétarisme, c'est un mode de nutrition qui consiste à ne plus manger d'animaux (que ce soit des animaux marins ou terrestres). Les végétariens sont motivés par plusieurs facteurs :

  • certaines personnes refusent de manger de la chair animale pour des raisons de morale et trouvent l'exploitation animale inacceptable. 
  • d'autres le font pour un motif écologique, pour économiser de l'eau et de l'énergie.
  • enfin, une dernière catégorie de personnes trouve les conditions d’abatage tellement horribles qu'elles arrêtent de manger de la viande.

       Pour bien se rendre compte des faits, je vais vous donner quelques chiffres :

60 000 000 000 d'animaux terrestres soit huit fois le nombre d'humains sur Terre en 2018 sont tués par an.

1 000 000 000 000 d'animaux marins, soit cent trente-trois fois la population mondiale actuelle, sont tués par an.

          Je vous laisse donc faire le calcul du nombre d'animaux tués par an. 

Mais que se passerait-il si tout le monde devenait végétarien ?

  • Si tout le monde devenait végétarien et que nous replantions des arbres à la place des abattoirs, des cultures étant destinées aux animaux, nous obtiendrons une forêt équivalente à la taille de la Russie ( soit 17,1 millions de km2 ). La planète regagnerait un poumon, car toutes les forêts regroupées actuellement font 40 millions de km2 !
  • Si personne ne mangeait d'animaux, on les relâcherait alors, mais puisqu'ils auraient passé leur vie dans des cages ou des enclos, ils seraient incapables de survivre (du moins une grande partie) et l'on perdrait beaucoup d'animaux. Mais après plusieurs mois ou plusieurs années, pour d'autres animaux, ils s'y habitueraient et la chaîne alimentaire se rééquilibrerait plus ou moins. 
  • Et la question que se sont posés beaucoup d'écrivains et de scientifiques est celle-ci : si l'on relâchait tous les animaux, quelle place prendraient-ils dans notre société ? Certains pensent qu'ils faudrait les traiter comme des enfants ou des personnes en situation de handicap. Ils auraient donc le droit à des soins médicaux ou au droit de circuler entre autres.

Bien sûr, pour cette partie nous ne pouvons pas être absolument sûrs puisque tout cela n'est qu'imagination. Aujourd'hui, 12 % de la population mondiale se dit végétarienne.

Comment devenir végétarien ?`

       Pour devenir végétarien, c'est très simple. Il suffit de le vouloir très fort. Ensuite, pour moi cela a été simple, car j'ai à côté de chez moi un magasin Biocoop. Dans ce magasin (et sûrement dans d'autres magasins bio ) , vous pouvez trouver des choses à base de tofu, de soja et bien d'autres préparations végétales. Cependant, les experts conseillent de ne pas arrêter d'un seul coup la viande car cela ferait un trop gros choc au corps. Il faut donc le faire progressivement.

Sources : Zoopolis, Le Monde et Poisson Fécond.

Article proposé par Alice J-F Durtal

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article