Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Naïla H. 10 ans St Pierre des Corps / France

Destiny*

Le 24 novembre 2019, les jeunes reporters 8/13 ans se sont rendus au cinéma Pathé d’Angers pour voir un film d’Olivia N’Ganga, Mikaël Dinic : Destiny.

Ce film muet se passe dans les années folles. C’est l’histoire d’une femme qui a besoin d’une greffe de rein pour continuer à danser le charleston. C’est alors qu’un employé du théâtre où elle se produit a une idée…

Ce film est un court métrage de 8 min. Lors de la présentation de la projection, j’ai questionné la réalisatrice Olivia N'Ganga sur le temps qu’il a fallu à l’équipe de tournage pour l’achever. Elle m’a répondu : « 6 mois et c’est très court ! »

Olivia N’Ganga, journaliste, passionnée de danse depuis son plus jeune âge décide de mettre en lumière cet art dans les salles obscures. Elle joue le rôle principal. Les acteurs comme Nicolas Chevalier sont tous bénévoles.

J’espère qu’elle rencontrera le succès qu’elle mérite.

A très vite pour de nouvelles aventures cinématographiques !

Fait par Naïla H. 10 ans St Pierre des Corps

Le film Destiny est retenu au festival Lettres d'amour à Auray en Bretagne. Il sera projeté en ouverture de festival en février 2020 au cinema Ti Hanok. 

Destiny*

Bonjour Naïla, 

Bravo pour cet article ! On ressent dans ton écriture que ce court-métrage t'a plu. On comprend bien le but de cet article qui prend un peu la forme d'une critique (un genre journalistique qui n'est pas simple du tout).

Tu peux éventuellement agrémenter ton article de petits détails informatifs qui feront la différence et qui vont te permettre d'accrocher le lecteur. Par exemple tu peux préciser ce qu'est le charleston, ou bien à quelle période on associe les années folles. :-) 

Maintenant que le festival Lettres d'amour est passé (février 2020), tu peux éventuellement te renseigner sur l'écho qu'a eu ce film, et si il a obtenu des distinctions/prix. 

Bon courage pour ces quelques petites modifications, et à bientôt ! 
Amel Zaki, première année EPJT

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article