Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Adèle.T 12 ans

Source : http://www.toutelatele.com Thomas Sotto Président du jury des assises et présentateur du JT France 2

Source : http://www.toutelatele.com Thomas Sotto Président du jury des assises et présentateur du JT France 2

Voilà un des JT (journal télévisé) de la célèbre chaine TF1 avec le présentateur Gilles Bouleau. Source : static.express.com

Voilà un des JT (journal télévisé) de la célèbre chaine TF1 avec le présentateur Gilles Bouleau. Source : static.express.com

Le studio télé de TF1 avec le faux fond. Source : studios40.fr

Le studio télé de TF1 avec le faux fond. Source : studios40.fr

Le 14 mars, les jeunes reporters sont allés découvrir les assises du journalisme pour découvrir un peu le métier. La journée a été bien chargée mais voilà un moment marquant de notre journée.

Aux assises du journalisme sont présentés plusieurs stands dont celui pour faire un faux journal télévisé. Le studio a été refait en conditions réelles. La salle est vide, il y a juste un bureau, une chaise et un joli fond de Paris comme si les fenêtres donnaient sur la capitale. Souvent les JT sont diffusés le soir mais aussi à midi pour les chaines les plus importantes et l'après-midi sont diffusés les reportages.

Dans le studio télé on peut apprendre quelques petits éléments. Lors du tournage le présentateur/présentatrice s'installe à son bureau puis on lui installe tout le matériel auditif (micro...). Là, commence le journal mais ne vous êtes-vous jamais demandés comment les présentateurs retiennent tous leurs titres et textes ? En fait, ils lisent sur un appareil en face, sous la caméra appelée prompteur. Le texte est écrit sur une partie du prompteur horizontale et au-dessus un miroir le fait refléter. Cela permet à la personne en face de le lire tout en regardant la caméra.

Les reportages sont ensuite diffusés entre chaque présentation. Mais comment sont faits ces reportages ? Arrive le métier de caméraman, qui lui, est sur le terrain toute la journée ! Les caméramans, souvent plusieurs, apprennent les titres de la journée et ce qu'ils vont devoir filmer. Ils doivent d'abord régler leurs caméras : il faut zoomer, faire la mise au point, régler la couleur... Heureusement, en général il n'y a plus besoin de s'en occuper après, sauf la mise au point qui se dérègle souvent. Alors commence la course pour trouver les témoins à interroger, aller dans les différents lieux, et filmer les journalistes qui présentent la situation et cela pendant toute une journée pour quelques minutes d'images !  De plus ils sont également suivis par des personnes qui doivent eux enregistrer les voix et qui s'occupent du son, pour au moment du montage le superposer aux images. Ensuite les caméramans rentrent dans les studios et doivent monter leurs reportages avant le journal. Le travail est long et dur, il faut choisir que quelques images, les plus importantes selon eux, sur toutes les images d'une journée. Puis quelqu'un doit également faire une voix-off pour présenter un lieu ou autre chose. Le son est donc ensuite ajouté au reportage.

Il y a aussi le travail du météorologue, travail très compliqué. Pendant la journée il étudie les phénomènes atmosphériques, les vents, les tempêtes et les températures. Puis il essaie de prévoir au mieux la météo et le climat des prochains jours. Mais au moment de les présenter à la télévision c'est très dur car si on veut par exemple présenter la météo à l'Ouest (à gauche) il faut en fait montrer à notre droite car la caméra filme dans l'autre sens. De plus ce n'est qu'un fond vert derrière le météorologue pendant le tournage donc il faut savoir par cœur où sont les villes. La carte est ajoutée qu'une fois au montage. Il y a une télévision dans le studio qui diffuse la carte sur le fond vert et la personne qui présente la météo mais elle est à l'opposé de la caméra donc le météorologue ne peut pas se permettre de regarder sur la télévision ce qu'il montre car on risquerait de le voir de dos à la caméra.

Ça y est c'est l'heure de la diffusion et heureusement, pas de retard. Le travail est enfin terminé et on peut admirer le journal fait tout au long de la journée par beaucoup de personnes (techniciens, rédacteurs, présentateurs, caméramans, journalistes, météorologues...).

Adèle.T 12 ans Tours

Voilà un prompteur ! Source : Boostermonentreprise.com

Voilà un prompteur ! Source : Boostermonentreprise.com

Les caméras sont très lourdes à porter toute la journée ! Source : p6.storage.canalblog.com

Les caméras sont très lourdes à porter toute la journée ! Source : p6.storage.canalblog.com

Tatiana Silva, nouvelle présentatrice météo de TF1 en tournage. Source :s1.lprs1.fr

Tatiana Silva, nouvelle présentatrice météo de TF1 en tournage. Source :s1.lprs1.fr

Logo EPJT

Logo EPJT

Bonjour Adèle,

Félicitations pour ton article, parce qu’il est super. On le lit du début à la fin avec un style très agréable à lire, donc bravo ! J’aime bien notamment tes petites questions qui servent de relance.

 Déjà dès le début, tu as écrit un chapô (le petit paragraphe sous le titre qui lance la lecture). C’est très bien. Pense à un en faire un à chaque fois, en particulier sur un article de cette longueur qui est la longueur « standard » que nous avons l’habitude d’utiliser à l’école.

Pour le reste, je n’ai pas grand-chose à ajouter. Attention aux fautes, comme à chaque fois que tu écris un article. Il y en a quelques unes qui trainent.

Encore bravo pour ton article. Il pourrait presque être publié ailleurs que sur le site des jeunes reporters !

Bon courage pour tes prochains articles,

Maxime, en troisième année à l’EPJT

1er ARTICLE SOUMIS AUX COMMENTAIRES EPJT

Le 14 mars, les jeunes reporters sont allés découvrir les assises du journalisme pour découvrir un peu le métier. La journée a été bien chargée mais voilà un moment marquant de notre journée.

Aux assises du journalisme sont présentés plusieurs stands dont celui pour faire un faux journal télévisé. Le studio a été refait en réelle condition. La salle est vide, il y a juste un bureau, une chaise et un joli fond de Paris comme si les fenêtres donnaient sur la capitale. Souvent les JT sont diffusés le soir mais aussi le midi pour les chaines les plus importantes et l'après-midi sont diffusés les reportages.

Dans le studio télé on peut apprendre quelques petits éléments. Lors du tournage le présentateur/présentatrice s'installe à son bureau puis on lui installe tout le matériel auditif (micro...). Là, commence le journal mais ne vous êtes jamais demandés comment les présentateurs retiennent tout leurs titres et textes ? En fait, ils lisent sur un appareil en face, sous la caméra appelé prompteur. Le texte est écrit sur une partie du prompteur horizontal et au-dessus un miroir le fait refléter. Cela permet à la personne en face de le lire tout en regardant la caméra.

Les reportages sont ensuite diffusés entre chaque présentation.                                                 Mais comment sont faits ces reportages ?                                                                                         Arrive le métier de caméraman, qui lui est sur le terrain toute la journée ! Les caméramans, souvent plusieurs, apprennent les titres de la journée et ce qu'ils vont devoir filmer. Ils doivent d'abord régler leurs caméras : il faut zoomer, faire la mise au point, régler la couleur... Heureusement, en général il n'y a plus besoin de s'en occuper après, sauf la mise au point qui se dérègle souvent. Alors commence la course pour trouver les témoins à interroger, aller dans les différents lieux, et filmer les journalistes qui présentent la situation et cela pendant toute une journée pour quelques minutes d'image !  De plus ils sont également suivis par des personnes qui doivent eux enregistrer les voix et qui s'occupent du son, pour au moment du montage le superposer aux images.                                                                                                               Ensuite les caméramans rentrent dans les studios et doivent monter leurs reportages avant le journal. Le travail est long et dur, il faut choisir que quelques images, les plus importantes selon eux, sur toutes les images d'une journée. Puis quelqu'un doit également faire une voix-off pour présenter un lieu ou autre chose. Le son est donc ensuite ajouté au reportage.

Il y a aussi le travail du météorologue, travail très compliqué. Pendant la journée il étudie les phénomènes atmosphériques, les vents, les tempêtes et les températures. Puis il essaye de prévoir au mieux la météo et le climat des prochains jours. Mais au moment de les présenter à la télévision c'est très dur car si on veut par exemple présenter la météo à l'Ouest( à gauche) il faut en fait monter à notre droite car la caméra filme dans l'autre sens. De plus ce n'estqu'un fond vert derrière lui pendant le tournage donc il faut savoir par cœur où sont les ville. La carte est ajouté qu'une fois au montage. Il y'a une télévision dans le studio qui diffuse la carte sur le fond vert et la personne qui présente la météo mais elle est à l'opposé de la caméra donc le météorologue ne peut pas se permettre de regarder sur la télévision ce qu'il montre car on risquerait de le voir de dos à la caméra.

Ça y est c'est l'heure de la diffusion et heureusement, pas de retard. Le travail est enfin terminé et on peut admirer le journal fait tout au long de la journée par beaucoup de personnes  (techniciens, rédacteurs, présentateurs, caméramans, journalistes, météorologues...).

Adèle.T 11 ans Tours

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article